bannière de aquariophilie pratique, site d'aquariophilie d'eau douce : poissons, plantes, matériel, techniques aquariophiles

Filtration de l'aquarium - Le cycle azoté et la filtration biologique : grands principesLe cycle azoté et la filtration biologique :
les grands principes


Il s'agit d'un des principes de base de l'aquariophilie : il est donc recommandé de le connaître avant de débuter.

L'aquarium est un environnement confiné où des déchets (urine, excréments, débris végétaux, excès de nourriture, poissons morts...) sont constamment libérés dans le système : ces produits azotés sont rapidement dégradés et transformés en ammoniaque (NH3-), soluble dans l'eau et invisible mais qui est très toxique pour nos poissons. Le cycle de l'azote représente les transformations que l'ammoniaque va subir pour être dégradée finalement en nitrates, nettement moins toxiques. Cette filtration biologique passe par l'action de milliards de bactéries "utiles" qui vont l'utiliser comme source d'énergie ...


1. transformation de l'ammoniaque en nitrites (nitrosation)

Un premier type de bactéries, appelées Nitrosomonas va d'abord se charger de transformer l'ammoniaque (NH3-) très toxique en nitrites (NO2-) un peu moins toxiques.

 

cycle azoté ammoniaque nitrites aquarium

Les bactéries Nitrosomonas sont aérobies, ce qui signifie qu'elles ne peuvent vivre sans un bon apport d'oxygène (en plus de l'ammoniaque qui est leur source d'énergie)


2. transformation des nitrites en nitrates (nitratation)

Les nitrites sont un peu moins toxiques que l'ammoniaque mais on ne peut cependant les tolérer dans l'aquarium bien longtemps : à terme, ils finiraient eux aussi par tuer les poissons et sont trop souvent responsables de nombreux décès parfois rangés hâtivement dans la catégorie "inexpliqués".

Heureusement, d'autres bactéries "utiles" vont se charger de dégrader les nitrites : on les appelle Nitrobacter et Nitrospira et elles vont achever la transformation des nitrites en un composant peu toxique cette fois (sauf à de fortes doses) : les nitrates (NO3-)

 

cycle azoté en aquarium aquariophilie

Le cycle azoté : transformation de l'ammoniaque en nitrites par les bactéries Nitrosomonas puis en nitrates par les bactéries Nitrospira. Les nitrates, beaucoup moins toxiques, constituent le produit final du cycle. Pour maintenir les nitrates à un niveau raisonnablement bas dans l'aquarium, on effectue un changement partiel d'eau hebdomadaire. En outre, les plantes peuvent utiliser une partie des nitrates comme engrai. Modification et traduction en français d'après une illustration originale de Eliashc et Ilmari Karonen (domaine libre).

 

Le syndrome du nouveau bac


Cette série de transformations s'effectue de manière constante et "en boucle" dans l'aquarium (du moins tant qu'il y aura du "carburant ammoniaque" pour nos bactéries) : c'est pourquoi on parle de "cycle azoté".

Malheureusement, un aquarium récemment mis en eau contient encore très peu de ces bactéries et du "carburant" nécessaire à leur développement. Ce n'est qu'en commençant à introduire les plantes et les premiers poissons que va pouvoir s'amorcer le cycle de l'azote : dès leur arrivée, les poissons vont commencer à produire des déchets, qui vont permettre aux bactéries de commencer à se multiplier et de coloniser progressivement le filtre mais aussi le décor, le gravier ... La mauvaise nouvelle étant qu'au début, ne disposant encore que d'une colonie bactérienne très peu nombreuse, nos bactéries utiles sont encore bien incapables de dégrader l'ensemble de ces déchets, qui s'accumulent donc dangereusement : on parle alors de "syndrome du nouveau bac" (d'après l'expression anglaise "new tank syndrome").



» lire la suite: cycle de l'azote, précautions indispensables