bannière de aquariophilie pratique, site d'aquariophilie d'eau douce : poissons, plantes, matériel, techniques aquariophiles



 

 

cycle azoté sans poissonLa mise en place du cycle azoté sans les poissons


Cette méthode (appelée fishless cycling en anglais) permet d'obtenir de manière simple un bac relativement mature - c'est à dire sans lecture d'ammoniaque et de nitrites - avant d'ajouter les poissons : ceux-ci ne sont donc pas soumis ni à l'un ni à l'autre, contrairement à la méthode classique.

Le cycle azoté dans l'aquarium simplifié (rappel) : l'azote est un élément fondamental de toute matière vivante. Dans un aquarium contenant poissons, plantes, crustacés, etc, des déchets organiques sont constamment libérés dans le système (déjections, feuilles mortes, restes de nourritures, etc).
Tous ces déchets sont dans un premier temps transformés par des bactéries en ammoniaque, une toxine très dangereuse pour tous les habitants de l'aquarium si elle n'est pas éliminée.
Le cycle de l'azote représente les transformations que cet ammoniaque va subir pour être transformé finalement en nitrates, nettement moins toxiques. Ce "traitement biologique" passe par l'action de milliards de bactéries qui vont l'utiliser comme source d'énergie ...
Une premier type de bactéries, appelées Nitrosomonas se chargent d'abord de transformer l'ammoniaque (No3-) très toxique en nitrites (NO2-) un peu moins toxiques; d'autres bactéries, appelées Nitrobacter et Nitrospira vont ensuite transformer les nitrites en nitrates (ceux-ci étant peu toxiques sauf à de hautes doses).
Cette série de transformations s'effectue de manière constante et "en boucle" dans l'aquarium (du moins tant qu'il y a du "carburant" pour nos bactéries) : c'est pourquoi on parle de cycle azoté.
Un aquarium récemment mis en eau ne contient que très peu de ces bactéries et de la nourriture (l'ammoniaque) nécessaire à leur développement ... Ce n'est qu'en commençant à introduire les premiers poissons (plus les plantes, les escargots ...), que va s'amorcer le cycle de l'azote : dès leur arrivée, les poissons et toutes les autres créatures vont commencer à produire des déchets, qui devront être traités par nos bactéries. La mauvaise nouvelle est qu'au début, nous ne disposons que d'une colonie bactérienne très peu nombreuse, donc incapable de "traiter" tous ces déchets !
Pendant plusieurs semaines, l'ammoniaque puis les nitrites vont donc s'accumuler dans le nouveau bac, tous deux très toxiques pour les habitants de l'aquarium ... jusqu'à ce que les bactéries se soient enfin suffisamment multipliées pour pouvoir traiter efficacement ces déchets.
D'ici là, on l'a compris, les poissons ne seront pas à la fête car ils auront été soumis à un stress important dû à l'élévation inéluctable de la concentration de ces déchets dans l'eau. Des changements d'eau partiels réguliers permettront certes de réduire la concentration de matières toxiques pendant cette phase délicate : mais les premiers poissons auront tout de même été soumis à un stress important pendant plusieurs semaines (voir plusieurs mois).

La méthode "classique" de maturation du bac consiste donc à introduire très graduellement quelques sujets bien solides d'abord et d'attendre ... tout en contrôlant régulièrement ammoniaque et nitrites afin de procéder à des changements d'eau dès que nécessaire.
Cette méthode peut être stressante pour les poissons ayant malheureusement servi de "cobayes", même si l'aquariophile a pris toutes les précautions possibles (le développement ultérieur de maladies n'est pas rare en raison du stress). Certains aquariophiles assistent aussi le démarrage du filtre en ajoutant une partie de la masse filtrante prélevée dans aquarium déjà mature (ou alors du gravier); d'autres utilisent des produits du commerce censés accélérer le développement des bactéries épuratrices : tout ceci peut se révéler assez efficace mais il est encore préférable à mon avis d'opter pour une méthode alternative pas très compliquée et plus douce pour les poissons : la mise en place du cycle azoté sans les poissons.


Comment procéder ?

Il s'agit de substituer aux déchets qui auraient dûs être produits par les poissons d'autres déchets afin de pouvoir démarrer le cycle ...

» suite de la mise en place du cycle azoté sans les poissons.