bannière de aquariophilie pratique, site d'aquariophilie d'eau douce : poissons, plantes, matériel, techniques aquariophiles

Guide pour un bel aquarium plantéNourrir les plantes d'aquarium

1. Le dioxyde de carbone (CO2)

co2 et plante d'aquarium Les plantes d'aquarium, comme toutes les plantes, ont d'abord besoin pour pousser, en complément d'une bonne source de lumière, de dioxyde de carbone (CO2), qui fournit l'énergie nécessaire à la photosynthèse.

Photosynthèse : processus vital au cours duquel les plantes chlorophylliennes utilisent la lumière comme source d’énergie pour synthétiser de la matière organique, notamment des sucres, à partir de l’eau et du dioxyde de carbone disponibles dans le milieu. Ce processus s'accompagne d'un dégagement d’oxygène.


besoins en co2 des plantes d'aquarium Les besoins en CO2 des plantes sont très variables : des plantes à croissance lente dans un aquarium de volume modeste et peu planté auront des besoins très limités; à l'inverse, un aquarium très planté bénéficiant d'une lumière intense aura des besoins plus importants.
Reste que nombre d'aquariums combinent à juste titre plantes à croissance lente et plantes à croissance plus rapide, et la photosynthèse dépendant de la combinaison lumière + CO2 + autres nutriments (fer, potassium ...) + température, si les ressources en CO2 sont limitées, la croissance des plantes les plus exigeantes sera elle aussi limitée, voire stoppée (plantes chétives, qui pourrissent ...).

Avec le manque de lumière, une faible concentration en CO2 est la cause la plus courante d'échec du bac planté. Afin d'éviter cet échec, de nombreux aquariophiles procèdent donc à une injection de CO2 dans l'aquarium, principalement grâce à deux méthodes :

- le distributeur de CO2 artisanal : basé sur l'action de levures, c'est une méthode peu coûteuse bien qu'assez peu précise. Elle donne néanmoins d'assez bons résultats pour les volumes modestes (jusqu'à une grosse centaine de litres). On peut soit bricoler son propre système (attention : surtout pas de bouteille de verre mais des bouteilles résistantes en PET de type boisson gazeuse) soit opter pour un sytème plus précis et prêt à l'emploi du type Nutrafin Natural System.

 CO2  dioxyde de carbone pour  aquarium

Nutrafin Natural Sytem™ de Hagen, un système ultra-simple pour aquarium de 75 litres ou moins.


- le CO2 industriel : un équipement de diffusion du CO2 disponible dans le commerce est nécessaire. Il est plus coûteux mais beaucoup plus précis et convient mieux aux plus gros volumes. Il en existe plusieurs sortes, des manuels ou semi-manuels aux systèmes automatisés (bouteille, détendeur et manomètres, clapet anti-retour, électrovanne pour stopper la diffusion de CO2 pendant la nuit).1

fertilisation au co2 aquarium

Système de fertilisation au CO2 de Sera

1  La photosynthèse cesse pendant la nuit.


Le taux de CO2 est corrélatif du KH et du pH spécifique à l'aquarium. Le tableau ci-dessous permet d’estimer la concentration en CO2 envisageable en fonction des valeurs pH et KH.
La plage verte correspond aux valeurs jugées convenables à optimales; la plage rouge représente la zone de danger ou son approche (à partir de 35 mg/l environ), la zone inférieure correspond elle à une concentration en CO2 faible. Un taux assez stable et généralement compris entre 15 et 35 mg/litre est adapté à la croissance des plantes et à la maintenance des poissons.

tableau exprimant le taux de co2 correlé du pH et du KH

Tableau : évaluation du taux de CO2 dans l'aquarium en fonction du pH et du KH.

La dureté carbonatée temporaire (KH) exprime la concentration de carbonates et bicarbonates de calcium et de magnésium, lesquels sont essentiels puisqu'ils agissent temporairement en tant que pouvoir-tampon permettant de freiner les variations brutales et dangereuses du pH.

Attention : le CO2 étant intrinsèquement liés au pH et à la dureté carbonatée, si une chute du CO2 a pour conséquence la montée du pH, l'introduction de CO2 abaissera le pH. Il faut donc contrôler et régler précisément le taux de CO2 nécessaire aux plantes et tester le pH et le KH afin d'éviter une surdose et une chute potentiellement catastrophique du pH (risque d'acidose et problèmes respiratoires graves pour les poissons avec mort des poissons dans les cas extrêmes). Les systèmes automatisés de diffusion du CO2 sont capables d'adapter la diffusion de CO2 au pH grâce à un pH-mètre. Des tests du pH et du KH bon marché sont aussi disponibles en animalerie. Il est recommandé de se baser sur un KH de 4 ou 5 degrés au minimum. Si le pH est trop faible, il faudra durcir l'eau afin de rajouter du pouvoir tampon.

CO2 et aération de l'aquarium

La journée, une agitation de surface minimale est suffisante : en effet, le CO2 est absorbé par les plantes et la photosynthèse résulte en une production d'oxygène. Un mouvement de surface trop important ou les bulles générées par un aérateur feraient au contraire s'échapper le CO2, donc la photosynthèse serait moins efficace et l'oxygénation ne serait pas favorisée.
La nuit, en revanche, on ne peut plus compter sur les plantes pour produire de l'oxygène : celles-ci vont même entrer en compétition avec les poissons en consommant une partie de l'oxygène disponible.
Normalement, la nuit, le seul brassage de l'eau en surface (sortie de la pompe, spray barres ...) devrait suffire pour favoriser l'oxygénation de l'eau et apporter le complément en oxygène dont les poissons ont besoin lorsque les plantes ont cessé de produire de l'oxygène.
Toutefois, en l'absence de tout mouvement de surface visible ou bien si vous remarquez que vos poissons montent à la surface au petit matin pour aspirer l'air, le branchement d'un aérateur la nuit sera nécessaire afin d'améliorer l'oxygénation du bac (agitation en surface = intensification des échanges gazeux).

2. Les engrais liquides

Les plantes ont également besoin de minéraux ainsi que de nutriments d'origine organique. Fournir un bon équilibre de ces différents composants garantit une croissance optimale des plantes et permet de garder sous contrôle le développement des algues.

La quantité de nutriments qu'on fournira aux plantes dépendra du nombre et du type de plantes ansi que de l'intensité de l'éclairage et de la température de l'eau : ainsi, les plantes à croissance rapide "consomment" et stockent davantage que les plantes à croissance lente; de même, si l'aquarium est bien éclairé, les plantes à croissance rapide en profiteront davantage et consommeront alors davantage de nutriments; la température joue aussi son rôle : le rythme de la photosynthèse est plus rapide lorsque la température augmente, en restant dans une fourchette acceptable pour la plante bien-sûr.

Les engrais liquides comportent un assortiment de micro-éléments et nutriments essentiels aux plantes et qu'on ne trouve pas en quantité suffisante dans l'eau du robinet : calcium, magnesium, fer sont quelques exemples. On distingue :

-les engrais liquides polyvalents, qui ne contiennent ni phosphates ni nitrates en se basant sur le fait que la plupart des aquarium en contiennent déjà suffisamment au départ (rejet des poissons notamment). Non absorbés, les nitrates ou les phosphates favoriseraient le développement anarchique des algues.

-mais il existe également une gamme d'engrais spécifiques comportant délibérément ces deux substances : ceci pourra paraître étrange au premier abord, mais, dans la cas d'un aquarium particulièrement bien planté et modérément peuplé, des carences en nitrates et en phosphates sont assez souvent observées. Ces carences prolongées affaibliraient les plantes et les algues en profiteraient : dans ce cas particulier, c'est donc paradoxalement la fertilisation aux nitrates et aux phosphates qui permet de lutter efficacement contre le développement incontrôlé d'algues. Toutefois, ceci ne constituant pas le cas de figure le plus courant chez l'aquariophile amateur, surtout si l'aquarium est bien peuplé, l'utilisation d'engrais liquides sans nitrates ni phosphates est alors appropriée.

engrais pour plantes d'aquarium

Engrai Tropiflora de Waterlife, sans phosphates ni phosphates.

3. Les engrais en pastilles

Les engrais à planter dans le substrat (tablettes, pastilles ...) permettent l'assimilation des nutriments par les racines et non plus seulement par les feuilles. Ceci parce que de très nombreuses plantes populaires en aquariophilie (ex: cryptos, Echinodorus ...) ne sont pas totalement aquatiques mais palustres (c'est à dire semi-aquatiques : elles ont d'ailleurs souvent des feuilles bien différentes selon qu'elles sont immergées ou non1) : elles ne peuvent donc assimiler les engrais que par leurs racines. Ces pastilles sont en principe conçue pour libérer graduellement les nutriments sur une longue période (plusieurs mois en général). A utiliser en combinaison avec les engrais liquides pour couvrir tous les besoins de vos plantes. L'utilisation de ces engrais n'est toutefois pas utile pendant les premiers mois si on dispose d'un sol nutritif car celui-ci contient déjà une réserve très importante de nutriments.

1 à ne pas confondre avec des plantes terrestres parfois vendues sous l'appellation mensongère de plantes aquatiques et qui dégénèrent rapidement.

engrai pour plantes aquarium

4. Carences ou excès en nutriments ?

Des tests existent permettant de contrôler le taux en fer, potassium, phosphates et CO2. Tester peut permettre d'interpréter les symptômes suivants :

" " faible croissance des plantes en général parfois accompagnée de dépôts blanchâtres de calcaire sur les feuilles : envisager une carence en CO2;
" " bord des feuilles encore jeunes qui jaunissent et brunissent ou qui paraissent atrophiées : ce symptôme peut marquer une carence en potassium (sans potassium, les plantes ne peuvent utiliser correctement l'azote). Les engrais pour plantes d'aquarium contiennent du potassium.
" " feuilles jeunes qui deviennent translucides ou jaunies, friables et se mettent à pourrir : ce symptôme peut marquer une carence en fer. Les engrais pour plantes d'aquarium contiennent du fer.
" " feuilles présentant des taches jaunes entre les nervures, lesquelles restent vertes : carence en managanèse possible. Les engrais pour plantes d'aquarium contiennent du manganèse.
" " feuilles qui s'assombrissent inhabituellement : carence en phosphates envisageable.
" " feuilles jeunes de forme anormale et atrophiées : possible manque de calcium.

Les signes suivants peuvent à l'inverse signaler un excès en un ou plusieurs types de nutriments. Les plantes ont une capacité de stockage importante mais si celle-ci est dépassée, les symptômes suivants peuvent apparaître :

" " poissons qui cherchent à aspirer l'air à la surface : manque d'oxygène ou surdosage de CO2. Un excès de CO2 peut faire chuter brutalement le pH et provoquer une acidose. Effectuer des tests et aérer l'aquarium grâce à un aérateur pour dissiper le CO2.
" " explosion d'algues : excès possible en nitrates et/ou en phosphates (mais une insuffisance en CO2, en limitant la croissance des plante, laisse également la place ouverte aux algues).

Remarque : certains matériaux de filtration chimique (ex : charbon actif) éliminent également certains oligo-éléments (fer entre autres) essentiels pour les plantes. C'est pourquoi il est conseillé de ne pas les utiliser de manière permanente.



Pour aller plus loin ...

» bien choisir son aquarium : forme, volume, profondeur ...

» la filtration et le cycle azoté

» la mise en place du cycle de l'azote sans les poissons (fishless cycling)

» le pH et la dureté

» choisir le bon filtre

» l'aération de l'aquarium : pourquoi et comment ?

» créer un bel aquarium planté

» la lumière en aquarium planté

» les fiches pratiques sur les plantes d'aquarium

» conseils pour bien choisir ses poissons

» les fiches pratiques sur les poissons