bannière de aquariophilie pratique, site d'aquariophilie d'eau douce : poissons, plantes, matériel, techniques aquariophiles


Mise en place du cycle de l'azote dans l'aquarium - Conseils pratiquesLe cycle azoté : conseils pratiques

La toxicité de l'ammoniaque dépend largement du pH et de la température du bac mais, dans un aquarium bien établi il devrait rester indétectable.

L'ammoniaque se retrouve sous une forme plus toxique (NH3-) si le pH est supérieur à 07 (alcalin); en revanche, si l'eau est du côté acide (<07), il est proportionnellement beaucoup moins toxique (dominance de la forme NH4+ ou ammonium, très peu toxique).

Les tests standards du commerce ne font pas la distinction entre ces deux formes : le tableau qui suit vous sera donc utile pour évaluer le seuil de toxicité de l'ammoniaque en fonction du pH et de la température de votre bac tout en gardant bien à l'esprit que :

- certaines espèces sont plus sensibles que d'autres;
- dans un bac bien établi, l'ammoniaque devrait de toute facon rester indétectable.

 

pH
20°C
25°C
6.5
15.4
11.1
7.0
5.0
3.6
7.5
1.6
1.2
8.0
0.5
0.4
8.5
0.2
0.1

Ce tableau exprime les seuils de toxicité de l'amoniaque en fonction de la température et du pH : par exemple, à 25°C et avec un pH de 8.0, l'ammoniaque est déjà très toxique avec un taux de seulement 0.4mg/l.


Les nitrites sont moins toxiques que l'ammoniaque. Ils sont le plus souvent mortels à partir de 10 à 20 mg/litre mais certains espèces de poissons y sont plus sensibles que d'autres et peuvent être affectées par des taux relativement bas (0,5 mg/litre ou moins parfois).
La toxicité des nitrites est moins importante en eau dure dure qu'en eau douce: ajouter du sel pour aquarium (si vos poissons peuvent le tolérer) peut ainsi participer à réduire la toxicité des nitrites.
Comme pour l'ammoniaque, dans un bac bien établi, les nitrites devraient rester indétectables.

Veuillez lire ci-dessous les conseils relatifs à la mise en place du cycle de l'azote dans l'aquarium.


Mise en place du cycle azoté dans l'aquarium :
conseils pratiques

" " il est prudent de démarrer son aquarium avec une population réduite et capable de tolérer cette pollution. Si on a l'intention de faire cohabiter plusieurs espèces dans un même bac, on introduit logiquement d'abord la plus résistante.

" " il faut vérifier régulièrement les taux d'ammoniaque et de nitrites dans les premières semaines de vie de l'aquarium grâce à des tests du commerce. Quand le cycle azoté sera établi, les tests pourront en revanche être espacés.

" " procédez des changements d'eau partiels dès que les taux d'ammoniaque ou de nitrites atteignent des valeurs dangereuses.

" " si l'aquarium est très "jeune" (c'est à dire moins de 4-6 mois), le nombre de poissons sera limité à la moitié de sa capacité maximale.

" " le chlore ne doit pas trouver sa place dans un aquarium : c'est un bactéricide très puissant (cela détruirait une bonne partie de la colonie bactérienne). Il ne faut donc jamais nettoyer la mousse du filtre (support bactérien) à l'eau du robinet : il faut prélever un peu d'eau vieillie de l'aquarium de votre aquarium pour la rincer.

" " nous condamnons fermement la pratique qui consiste à utiliser de manière quasi systématique des poissons rouges pour "cycler" son aquarium. Les poissons rouges ne sont pas des poissons "jetables".

" " il existe également une technique relativement simple et plus éthique consistant à mettre en place le cycle de l'azote sans les poissons (avant leur introduction donc): cette méthode est plus "douce" pour les poissons car elle ne les soumet en aucun cas à la présence d'ammoniaque, même en petites quantités.



Tester l'ammoniaque régulièrement est une opération simple et rapide qui peut éviter bien des déboires.



L'élimination biologique de l'azote en 3 phases :
(1) ammonisation : destruction des chaînes carbonées par diverses bactéries et production d'ammoniaque -->
(2) nitrosation : oxydation de l'ammoniaque en nitrites par les bactéries Nitrosomonas --->
(3) nitratation : oxydation des nitrites en nitrates par les bactéries Nitrobacter (produit final) <---> ...

Cette série de transformations s'effectue de manière constante et "en boucle" dans l'aquarium (du moins tant qu'il y aura du "carburant" pour nos bactéries) : c'est pourquoi on parle de "cycle" azoté.

Il existe en fait une multitude d'espèces de bactéries impliquées dans le cycle azoté. Cet article n'a fait qu'évoquer les plus célèbres !

En cas de détection d'ammoniaque ou de nitrites dans votre aquarium, ne paniquez pas. Procédez immédiatement à un changement d'eau généreux, augmentez l'oxygénation (aérateur ou comprimés d'oxygène) et cessez la distribution de nourriture pendant quelques jours. Il faudra ensuite s'interroger sur les causes envisageables :
- aquarium récemment mis en eau ?
- bac trop petit ou surpopulation ?
- panne de filtre ou taille et débit de filtre insuffisants ?
- manque d'entretien ?
- trop de poissons ont été ajoutés en même temps (filtre stressé) ?
- alimentation excessive (pollution de l'eau) ?

Quels sont les effets de l'ammoniaque sur les poissons?

La toxicité de l'ammoniaque dépend de la température de l'eau et du pH dans l'aquarium (voir tableau plus haut). Certains espèces de poissons y sont aussi plus sensibles que d'autres.
De manière générale, l'ammoniaque détériore la couche de mucus des poissons (substance visqueuse qui recouvre la peau, les branchies, et qui joue un rôle dans l'osmorégulation et les défenses des poissons), perturbe l'osmorégulation (ensemble des processus qui interviennent dans la régulation de la concentration en sels dissous dans les fluides internes d’un être vivant), entrave la respiration (atteinte du mucus des branchies). L'ammoniaque peut aussi affecter le système nerveux et le cerveau des poissons et augmente leur susceptibilité aux infections.

Quels sont les effets des nitrites sur les poissons?

Les nitrites sont moins toxiques que l'ammoniaque. Ils sont le plus souvent mortels à partir de 10 à 20 mg/litre mais certains espèces de poissons y sont plus sensibles que d'autres et peuvent être affectés par des taux relativement bas (0,5 mg/litre ou moins). Les nitrites réduisent la capacité de l'hémoglobine à transporter l'oxygène et entravent la respiration des poissons.

Quels sont les effets des nitrates sur les poissons?

Les nitrates sont nettement moins toxiques que l'ammoniaque et les nitrites. Ils sont mortels à des taux situés entre 50mg/litre et 300 mg/litre mais certains espèces de poissons y sont plus sensibles que d'autres (discus par exemple). Les oeufs ou la frai sont aussi plus sensibles aux nitrites que les poissons adultes. Les indices possibles d'un taux de nitrates élevé, sans autres symptômes particuliers, sont une croissance médiocre, une plus ou moins grande léthargie, le développement de maladies et la mort successive de plusieurs poissons nouvellement arrivés (quelques semaines en général après leur introduction), des problèmes de l'équilibre chez les poissons rouges par exemple (troubles de la vessie natatoire). L'absence de symptômes bien spécifiques amène souvent l'aquariophile à sous-estimer ce problème.

Les paramètres conseillés :
--> ammoniaque : 0 mg/litre ou non mesurable;
--> nitrites : 0 mg/litre ou non-mesurable (une concentration de 0.1 mg est tolérable pour la plupart des espèces mais sur de courtes périodes);
--> nitrates : 3.0 mg/l idéal (moins de 20 mg sont toutefois acceptables pour la majorité des espèces mais notez que cela pourra favoriser le développement d'algues).

poissons rouges

Photos : tico24 / licence CC




Articles associés

» cycle azoté : illustrations
» mise en place du cycle azoté sans les poissons ou méthode du fishless cycling
» bien choisir son filtre
» la mise en place du cycle sans les poissons
» la réduction des nitrates dans l'aquarium

« retour à l'accueil