bannière de aquariophilie pratique, site d'aquariophilie d'eau douce : poissons, plantes, matériel, techniques aquariophiles


Betta splendens combattant aquariumLes fiches poissons

Combattant

Betta splendens

" "

carte des poissons d'aquarium     Asie

échelle du ph pour les poissons d'aquarium          pH : 6.0-8.0

température de maintenance des poissons d'aquarium          24-26°C

taille adulte des poissons d'aquarium    6 cms

volume de l'aquarium et filtration       80-100 litres (commu.)

 aquarium planté et décor ?      Bac bien planté

Description : 80 litres conviennent bien s'il est maintenu en aquarium communautaire en bac correctement planté et surtout avec des compagnons très calmes. Le combattant peut aussi être maintenu seul dans de petits volumes à la condition de renouveler régulièrement l'eau (le betta peut respirer à la surface grâce à un organe respiratoire appelé labyrinthe, donc le manque d'oxygène n'est pas un problème en soi). A plus long terme, efforcons nous quand même d'éviter les minuscules boîtes en plastique : bien que très robuste, le betta mérite mieux que cela.

Niveau : surface principalement.

Alimentation : omnivore. Nourriture aquariophile (congelée ou lyophilisée) et nourriture vivante.

Reproduction : pondeur dans nid de bulles à la surface de l'eau, dans lequel le mâle dispose les oeufs après avoir aspiré l'air en surface. Les bulles restent stables grâce à du mucus et adhèrent ainsi les unes avec les autres. Pendant cette phase, tout intrus sera violemment chassé par le mâle. Il est donc tout indiqué de mettre prélablement en place un petit bac séparé peu profond (20 cms) avant la reproduction proprement dite. Bien conditionner les parents avec de la nourriture vivante ou congelée.
Après la confection du nid de bulles, la femelle fera plusieurs approches prudentes du nid de bulles et du mâle, les premières se résultant généralement par une attaque particulièrement violente de la part du mâle si celui-ci n'est pas fin prêt. Aussi, il est conseillé de disposer quelques caches ou bien des plantes dans le bac de reproduction, afin de servir de refuge à la femelle le cas échéant. La ponte aura lieu sous le nid de bulles, avec la fertilisation des oeufs, que le mâle récupère et place dans sa bouche pour les recracher dans le nid. La femelle, souvent en piteux état à ce stade, s'éclipse enfin pour se reposer. Il convient alors de la retirer très rapidement du bac car elle serait très rapidement considérée comme une menace potentielle par le mâle, celui-ci prenant en charge la garde des oeufs (dans certains cas, le mâle peut même la tuer). Les oeufs étant plus lourds que l'eau, ils tombent parfois du nid : le mâle les ramène alors immédiatement dans le nid. Après l'éclosion, le mâle reste aussi toujours très attentif à ce que la fraie ne glisse pas du nid de bulles et récupèrera inlassablement les âmes perdues. Des nourritures microscopiques seront distribuées 24 heures après l'éclosion (d'ici là, les jeunes vivent sur les réserves contenus dans l'oeuf) : rotifères, infusoires puis artémias et aliments du commerce adaptés aux alevins ... Les alevins prendront ensuite rapidement plus d'indépendance et le mâle baissera sa garde. Il conviendra de poursuivre l'élevage des alevins un temps encore à l'écart des prédateurs potentiels (y compris les parents) : on enlèvera donc soit le mâle du bac lorsque son rôle s'achèvera, soit le nid du bac (plus difficile si les alevins ont déjà pris une certaine indépendance). Le bac utilisé sera peu profond et très légèrement aéré ou filtré. La qualité de l'eau est essentielle à leur survie : il faudra donc renouveler l'eau très régulièrement.

Santé : pas de problème particulier s'il est maintenu dans une eau de qualité correcte et avec des compagnons calmes (les nageoires déchirées sont inesthétiques bien-sûr mais sont aussi susceptibles de laisser s'installer des infections graves). Ils ont la capacité intéressante de tirer l'oxygène au-dessus de la surface si celui-ci venait à manquer.

Conseils et remarques : les combattants peuvent se montrer très agressifs entre eux, en particulier pendant la période de reproduction : c'est la raison pour laquelle ils sont très souvent maintenus seuls dans de petits bacs ou séparés par des cloisons lorsqu'ils arrivent à l'âge adulte (combats entre mâles très sévères afin d'établir une hiérarchie : il est alors impératif de les séparer). Les femelles sont moins agressives : néanmoins, une véritable cohabitation (coexistence ?) n'est vraiment possible que dans un bac suffisamment vaste et présentant de nombreuses cachettes.
En aquarium communautaire cependant, le combattant est le plus souvent l'agressé que l'agresseur, sauf en période reproductive : en effet, ses longues nageoires et sa relative lenteur peuvent en faire la parfaite victime d'autres poissons. Il faut donc l'associer à des compagnons particulièrement paisibles (ex: colisas, danios ...). En aquarium communautaire, pour que tout se passe bien, la règle est donc : compagnons calmes et cachettes nombreuses. Les minuscules bacs dans lesquels on les maintient seuls parfois devraient en tout cas êtres proscrits sur le long terme.

combattant poisson aquarium

Photo : katia BR / licence CC

combattant poisson aquarium




Articles associés

" " Autres images de ce poisson (via Google Images)