bannière de aquariophilie pratique, site d'aquariophilie d'eau douce : poissons, plantes, matériel, techniques aquariophiles


Maladie poisson aquarium - Mycobactériose - Tuberculose 
      piscicoleMaladies et traitements


Mycobactériose (tuberculose piscicole)

Symptôme principal : amaigrissement très progressif du poisson, dont la tête peut alors paraître exagérément grosse par rapport au reste du corps (aspect emacié).

Symptômes secondaires : décoloration, ventre creusé, dos déformé, nage erratique, selles anormales, régression des nageoires et ulcères parfois. Parfois associée à l'exophtalmie ou la pourriture des nageoires.

Causes directes : Mycobacterium / Nocardia

Facteurs favorisants : mauvaise hygiène de l'eau; contamination verticale (de la mère aux alevins).

Contagieux : oui1.

Gravité : critique. Isoler le poisson atteint.

Traitements : placer systématiquement le poisson atteint en bac-hôpital. Pas de traitement vendu sans prescription en pharmacie : un vétérinaire pourra éventuellement prescrire un ou plusieurs antibiotiques.

Remarques : le diagnostic est très ardu à établir (seul un vétérinaire pourrait le confirmer grâce à un examen approfondi). Comme bien souvent, les poissons peuvent être porteurs de la maladie sans présenter de symptômes particuliers et déclencher une infection lorsque les conditions sont réunies (stress causé par une mauvaise qualite de l'eau, mauvaise alimentation, etc). Cette maladie résiste à la plupart des traitements. La maladie peut passer d'un individu à l'autre par la nourriture (lorsqu'un poisson est nourri avec un poisson lui-même infecté ou en cas de cannibalisme) mais aussi d'une génération à l'autres chez les poecilidés.

 

 

1 C'est l'une des rares maladies des poissons qui peuvent passer à l'homme (provoque des nodules extrêmement douloureux). Porter des gants est une précaution indispensable si on suspecte cette maladie ou si l'on a des coupures sur les mains.