bannière de aquariophilie pratique, site d'aquariophilie d'eau douce : poissons, plantes, matériel, techniques aquariophiles


aquarium plantes sol nutritif engrais plantationLes grands principes du bac planté


Pour réussir un aquarium planté, il faudra considérer les paramètres suivants :


Le sol nutritif

" " Le sol nutritif : les vraies plantes aquatiques absorbent leurs nutriments par les feuilles et très peu par les racines, lesquelles permettent avant tout la fixation au sol. Cependant, dans la mesure où la majorité des plantes rencontrées en aquariophilie ne sont pas de vraies aquatiques mais sont des plantes palustres1 qui puisent leur nourriture grâce à un réseau racinaire très développé, seul un sol nutritif pourra leur permettre de se développer convenablement.
Le sol nutritif, riche en nutriments et actif biologiquement, accélère significativement le démarrage des plantes et permet un bon enracinement. Lorsqu'il commence à s'épuiser, après deux à trois ans généralement, des engrais sous forme de bâtons ("sticks") ou de pastilles peuvent permettre de différer son changement.
On peut l'acheter en animalerie ou en magasin d'aquariophilie mais il est aussi possible de concocter un mélange maison (composé de 25 à 30% d'argile verte, de 25 à 30% de véritable terre de bruyère -sans additifs- mélangée 40-50% de sable de rivière).
Indiquez au vendeur la surface au sol de votre bac pour déterminer la quantité nécessaire. Pour faire des économies, il est inutile d’en disposer là où on sait qu'on n’aura pas de plantes (sous le filtre par exemple ;-)

Sol nutritif Tetra


Le sol nutritif, d’une épaisseur de 2 à 5 cms centimètres selon les cas sera ensuite recouvert par une couche de gravier d'environ la même épaisseur (notamment pour éviter que la sous-couche nutritive ne vienne s’échapper dans l’eau du bac) et de granulométrie moyenne (afin de permettre à l’eau de circuler correctement dans le sol et d’éviter tout processus de fermentation). L’ensemble du substrat (sol nutritif + sable de surface) doit en principe avoir une épaisseur de 6-12 cms selon la dimension de l'aquarium et le type de plantes (le plus est le mieux).

gravier pour aquarium


Il est enfin très efficace de disposer prélablement un cordon chauffant dans le substrat qui permettra à l'eau chaude (qui a naturellement tendance à monter) de mieux circuler dans le substrat et ainsi d'améliorer la répartition des nutriments dans le substrat grâce aux courants de convection générés. Ce cordon doit être placé en tout premier au moment de l'installation de l'aquarium : il se fixe en zig-zag sur le fond du bac grâce à des ventouses.
Important : le cordon chauffant ne constitue en aucun cas un substitut à un tube de chauffage ordinaire pour aquarium (thermoplongeur, qui lui ne doit jamais être enfoui dans le sable). Les câbles chauffants sont recouverts de silicone pour l'isolation et, ayant été conçus spécifiquement pour réchauffer le substrat, leur wattage est assez faible (différentes puissances existent en fonction du volume de l'aquarium, de 25W à 100W). Eviter les câbles pour terrarium, trop puissants.

1 "palustre" signifie originaire des marais : ces plantes semi-aquatiques ne peuvent assimiler les engrais que par leurs racines : un sol nutritif est donc nécessaire.

Un cordon chauffant (ici du fabricant JBL) permet d'harmoniser température de l'eau de l'aquarium et température du substrat.

Choisir un substrat adapté

Le substrat a pour fonction de permettre un bon enracinement des plantes, une circulation correcte des différentes substances nutritives (sans toutefois leur permettre de s'échapper), une oxygénation correcte et une bonne diffusion de la chaleur. Il doit être biologiquement actif.
C'est la raison pour laquelle un substrat qui serait uniquement composé de gravier grossier (> 4 mm) serait inadapté à l'aquarium planté. Celui-ci peut éventuellement être utilisé, en vérifiant préalablement qu'il est bien inerte, mais en conjonction avec un substrat de plus faible granulométrie qu'il recouvrira.
Le sable est également inadapté utilisé seul mais pour d'autres raisons : alors qu'un gravier grossier représenterait un environnement trop oxygéné et trop brassé pour bien nourrir les plantes (perte de substances nutritives), le sable créerait exactement l'inverse, à savoir un milieu anaérobique où la circulation des substances nutritives est soit bloquée soit très ralentie; il peut même contribuer à relâcher dans l'aquarium des gaz toxiques pour les poissons (typiquement en milieu anaérobique, on observe alors un noircissement du sable). Une petite couche de sable de quelques centimètres est néanmoins très utile sous le sol nutritif afin de maintenir le câble chauffant en place.
On considère généralement qu'un gravier dont le diamètre se situe entre 1 à 4 mm maximum est adéquat.

Attention : tout substrat qui modifierait de manière non intentionnelle la chimie de l'eau (en la rendant plus basique ou au contraire plus acide) devrait être rejeté, au profit d'un substrat dit "inerte" (neutre).

" " La plantation : il faut de la douceur pour ne pas abîmer les plantes. Normalement, on les transporte dans un sac en plastique fermé (généralement le même type de sac que celui dans lequel on transporte des poissons) et non rempli d'eau, l'humidité présente dans le sac étant suffisante pendant le transport.
Pour les plantes à tiges, après avoir enlevé toute feuille qui commencerait à se dégrader, on enfoncera délicatement la plante par sa base dans le substrat (pour les plantes à racines, on enlèvera préalablement les feuilles du bas).

La question "où planter ? " peut donner sujet à de nombreuses dissertations aussi je me contenterai ici de quelques règles de base. D'abord, comme pour une photo de groupe, on met les plus petit(e)s devant. Les plantes amenées à prendre de la hauteur servent en principe d'arrière-plan mais si une plante haute sort de l'ordinaire - un beau specimen isolé par exemple, on pourra la mettre en valeur en le ramenant vers le devant de l'aquarium et en la décalant légèrement par rapport au centre ... Il faut en tout cas éviter de mettre une "pièce centrale" pile au centre : cela a l'inconvénient de diviser l'aquarium en deux et l'oeil ne saura plus où se porter. On groupe enfin généralement des plantes du même type ensemble. Pensez bien toutefois à leur laisser de l'espace pour s'épanouir correctement - au dessus et en dessous (racines) - les plantes vendues en magasin ont rarement atteint leur taille maximale.

aquarium planté

Photo : nttrbx / licence CC BY


Certaines plantes ont besoin de beaucoup de lumière; d'autres, au contraire, on besoin de vivre à l'ombre des autres plantes (exemple : anubias) : des plantes flottantes fourniront l'ombre nécessaire (celles-ci étant de plus de remarquables consommatrices de nitrates et de phosphates).

Quelques unes ne se plantent pas mais s'accrochent après une pierre ou une souche : ainsi, les mousses (mousse de Java) seront fixées sur un support-bois par exemple; les anubias seront attachées avec du fil de pêche à une pierre ou sur un morceau de bois. Certaines plantes, enfin, sont "flottantes".

" " Les changements d'eau : ils sont importants et entre 1/5 et 1/3 de l'eau sera renouvelée chaque semaine / quinzaine selon les cas. Un changement d'eau réalisé avec un syphon et un seau ne prend que quelques minutes et apporte beaucoup à l'aquarium : dilution des polluants, remplacement de nouveaux nutriments (même si cela ne dispense pas d'utiliser un engrai : voir ci-dessous) et surtout l'eau renouvelée ajoute du pouvoir tampon, qui, avec le temps, peut avoir tendance à s'épuiser en aquarium planté (risque de chute du pH).

" " Les engrais liquides : il faut apporter régulièrement une dose d'engrais spécifique pour plantes d'aquarium car l'eau du robinet est pauvre en certains nutriments indispensables aux plantes. Une carence en fer par exemple peut à la longue faire jaunir les feuilles et finir par faire mourir la plante. Les engrais liquides ne seront pas nécessaires dans les premières semaines. Attention : une filtration au charbon actif peut absorber une partie des engrais sous forme liquide.

engrai pour plantes aquariumengrai pour plantes aquarium

Gammes d'engrais de Tetra

" " Les engrais à enfouir dans le substrat (tablettes, pastilles ...) : ces engrais permettent l'assimilation des nutriments par les racines et non plus seulement par les feuilles. Ceci parce que de nombreuses plantes populaires en aquariophilie (ex: Cryptos, Echinodorus ...) ne sont pas entièrement aquatiques mais palustres (c'est à dire semi-aquatiques) : elles ne peuvent donc assimiler l'engrai que par leurs racines. Ces pastilles sont en principe conçue pour libérer graduellement les nutriments sur une longue période (plusieurs mois en général). A utiliser en combinaison avec un engrai liquide pour couvrir tous les besoins de vos plantes. L'utilisation de ces engrais n'est toutefois pas utile pendant les premiers mois si vous avez installé un sol nutritif, lequel contient déjà une réserve importante de nutriments.

Il est préférable de bien se renseigner avant d'acheter des plantes (voir nos fiches-plantes par exemple) : chaque espèce de plante a des besoins plus ou moins spécifiques : quantité de lumière requise; mode de plantation; pH et dureté; température; positionnement dans l'aquarium (en fonction de la taille et de la lumière).
La grande majorité des espèces de plantes apprécient une eau douce à neutre (pH 6.0-7.3 et GH de 4°-8°) mais sont souvent adaptables à des valeurs supérieures.
Un nombre plus resteint de plantes réclament une eau dure et alcaline : certaines d'entre elles, les Vallisneria par exemple, donneraient de très mauvais résultats si on essayait de les maintenir en eau douce et acide.

Les premières plantes à planter en priorité dans un nouvel aquarium sont avant tout des plantes plutôt rustiques et à croissance rapide qui résistent mieux et absorbent plus efficacement nitrates et phosphates : il est préférable d'attendre quelques semaines avant de se tourner vers des plantes plus délicates et à croissance lente (genre anubia, cryptos ...) sous peine de voir celles-ci se couvrir d'algues. Une fois un certain équilibre atteint dans le bac, les plantes plus délicates et à croissance plus lente seront ajoutées en toute sécurité.

Quelques plantes idéales pour débuter : Bacopa caroliniana, Ceratophlyum demersum, Echinodorus latifolius, Echinodorus osiris, Elodea densa, Hygrophila polysperma, Hygrophila difformis, Ludwigia repens, Ludwigia Palustris, Mayaca fluviatilis ...
Pour l'aquarium à poissons rouges, seules des plantes tolérant une eau fraîche et comportant des feuilles dures ou "indigestes" sont recommandées : Ludwigia Repens, Riccia Fluitans, mousse de Java, Vallisneria, Anubia Nana (éclairage tamisé pour cette plante à croissance très lente) ...



» l'aquarium planté (suite) : la lumière et la photosynthèse