bannière de aquariophilie pratique, site d'aquariophilie d'eau douce : poissons, plantes, matériel, techniques aquariophiles


reproduction poissons aquarium ovipares et  viviparesLa reproduction des poissons


La reproduction en aquarium est envisageable pour de nombreuses espèces mais pas toutes.
Pour mettre toutes les chances de son côté, les conditions reproduites dans nos aquarium doivent s'approcher le plus possible de celle que connaîtraient les poissons dans leur milieu naturel : eau (pH, dureté, température ...), plantes et décor, espace suffisant et sentiment de sécurité sont quelques exemples.


La reproduction des ovipares : les grands principes

On discutera ici des aspects généraux : comme chaque espèce a ses propres exigences, merci de vous référer aux fiches poissons pour des infos particulières à une espèce donnée.

Certaines espèces sont plus faciles à reproduire que d'autres : il arrive même souvent que des reproductions spontanées aient lieu dans nos aquariums ... mais passent tout simplement inaperçues parce que les oeufs ou les alevins auront été victimes de la prédation des autres habitants de l'aquarium. Pour donner un maximum de chance aux oeufs ou aux larves, on utilise donc généralement un bac de reproduction.

La première exigence est de posséder au moins un mâle et une femelle en bonne santé : simple, et pourtant ... pas toujours. Certaines espèces de poissons présentent un effet un dimorphisme sexuel net portant sur la couleur, la forme ou la taille (la distinction est aisée dans ce cas) mais d'autres non. Dans ce dernier cas, des indices tels qu'un ventre plus arrondi peuvent permettre de repérer la femelle. Si ce n'est pas le cas, la meilleure stratégie sera sans doute de tabler sur tout un groupe de poissons en misant sur la probabilité que les deux sexes y soient représentés (plus le groupes sera important, plus la probabilité sera élevée bien-entendu : un groupe trop petit risquerait de mener à l'échec).

Les autres conditions sont :

" " la qualité de l'eau : de nombreuses espèces des eaux acides peuvent certes s'adapter à un pH plus élevé mais, pour réussir une reproduction, une eau un peu plus acide sera très souvent nécessaire. L'eau devra être bien-sûr exempte d'ammoniaque, de nitrites et le taux de nitrates devrait être le plus bas possible. Un changement d'eau déclenche la reproduction de nombreux poissons.
" " la filtration du bac de reproduction : seul un filtre-mousse est recommandé car il produit peu de remous et ne risquera pas d'aspirer les oeufs.
" " la température de l'eau : très souvent, l'eau propice à la reproduction est légèrement plus chaude (stimulus).
" " la plantation : certaines espèces ont besoin de plantes (leurs oeufs très collants y adhèreront), d'autres de de mousse de Java afin d'y déposer les oeufs.
" " l'éclairage : il sera tamisé pour la plupart des poissons (plantes flottantes). De nombreux poissons se reproduisent la nuit tombée ou au petit matin.
" " le décor : pour les cichlidés, des cavités rocheuses peuvent être aménagées dans le bac principal afin de permettre à la femelle de pondre et de s'occuper de ses oeufs en toute sécurité. L'espace doit alors être suffisant pour éviter les agressions.
" " l'alimentation : de la nourriture vivante (artémias, vers de vase) encourage la reproduction.
" " l'environnement doit être calme.
" "
le bac à alevins : sa maintenance doit être irréprochable : ammoniaque, nitrites et nitrates n'y ont pas leur place. Cela entraînerait des malformations, un développement lent ou des morts.

La reproduction des vivipares : les grands principes

La reproduction des vivipares est généralement très facile (trop diront certains : attention à pas être dépass(é)e par le taux de multiplication de ces animaux et gare à la consanguinité).
Le meilleur taux de survie pourra être obtenu grâce à un bac séparé pour les alevins : mais une petite partie des alevins peut quelquefois trouver le moyen de survivre en aquarium d'ensemble si celui-ci est bien planté.
La nageoire anale du mâle a évolué en un organe reproducteur allongé, le gonopode.

Les causes possibles des échecs

Tout d'abord, certains poissons sont particulièrement difficiles à reproduire en aquarium et pour d'autres même, aucune reproduction en captivité n'a été réussie.
Pour les autres, on peut essayer d'éviter les échecs par :
-une eau et une alimentation de bonne qualité et adaptées;
-le changement du couple de reproducteur : un poisson serait-il stérile ? le couple serait-il "mal assorti" ?; s'agit-il bien d'un mâle et d'une femelle ?
-des soins supplémentaires : on pourra par exemple très légèrement ventiler les oeufs grâce à un aérateur si les parents manquent à leur devoir; retirer les oeufs non viables et ajouter du bleu de méthylène s'ils ont tendance à pourrir pas (en bac de reproduction uniquement car le bleu de méthylène entrave la filtration biologique);
-enfin de la persévérance !


Articles associés

» Les fiches poissons

« retour à l'accueil