bannière de aquariophilie pratique, site d'aquariophilie d'eau douce : poissons, plantes, matériel, techniques aquariophiles


Tester le pHLes tests du pH


On teste communément le pH grâce à des kits qui se présentent sous la forme d'une pipette, d'un petit tube à essai dans lequel on place un échantillon d'eau à tester et quelques gouttes de réactif : on compare alors la couleur obtenue à un tableau des résultats chromocodé (ces tests sont relativement précis en général mais l'interprétation des différents couleurs reste subjective).
D'autre kits proposent un système voisin : au lieu d'un tube à essai et d'une solution réactive, ils proposent simplement des bandelettes de couleurs différentes.

test pH aquarium

Test pH réactif liquide de API

Certains kits se contentent de mesurer des valeurs acides à neutres (par exemple de 4 à 7) alors que d'autres kits vont mesurer des valeurs neutres à alcalines (par exemple de 7 à 9). Ces deux types de kits conviennent sont idéaux si on connaît déjà grossièrement le pH de son eau (côté acide à neutre ou bien alors neutre à alcalin) : ils permettent alors de faire une lecture assez fine du pH.

Existent également des tests qui mesurent le pH à travers une échelle très large (généralement de 4 à 9) : ceux-ci seraient plutôt utiles tout au début si on ignorait tout du pH de son bac, ceci afin de déterminer s'il est plutôt du côté acide ou plutôt du côté alcalin. Mais, comme ils sont assez imprécis, choisissez plutôt l'un des deux premiers si vous savez déjà si votre eau est alcaline ou acide.

Une méthode beaucoup plus précise mais plus onéreuse consiste à utiliser un testeur électronique, qu'on appelle pH-mètre.

 


A quel(s) moment(s) tester ?

Pour être fiables, il faudra tester à la fois le jour (lumière allumée) et la nuit (lumières éteintes) : en effet, pendant le jour s'effectue la photosynthèse, où les plantes absorbent le CO2 présent dans l'eau, la rendant moins acide; mais une fois les lumières éteintes, la photosynthèse cesse et on peut alors parfois observer des résultats significativement différents : cette simple précaution évitera les erreurs d'interprétation.

Si vous suspectiez par ailleurs de fortes variations du pH au cours de la journée, il faudrait alors tester le pH à deux reprises, matin et soir, afin d'en déterminer l'amplitude exacte.

Un pH instable réclamera toujours de prendre des mesures rapidement : augmenter progressivement le pouvoir tampon de l'eau permettra ainsi de stabiliser le pH.



» lire la suite: modifier le pH de l'eau: les principes